Voyage culturel au Laos – Circuit privé organisé – Départ garanti de Paris à partir de 2 participants

Ce circuit au Laos vous permettra de sillonner un pays accueillant et d’une beauté sauvage. Au rythme du Mékong, « la mère des eaux » et de la Nam Ou, vous découvrirez les nonchalantes Luang Prabang et Vientiane, des grottes et des cascades sacrées, l’énigmatique Plaine des Jarres et la paradisiaque Si Phan don.

CIRCUIT CULTUREL ACCOMPAGNÉ AU LAOS – VOYAGE PRIVE

INFORMATIONS IMPORTANTES SUR VOTRE VOYAGE AU LAOS :

Date du départ Octobre 2017 : 21/10/2017 – Novembre 2017 : 11/11/2017 - Décembre 2017 : 02/12/2017 – Janvier 2018 : 20/01/2018 - Février 2018 : 17/02/2018 - Mars 2018 : 17/03/2018 - Avril 2018 : 14/04/2018

Durée du voyage : 15 jours / 12 nuits
Départs de : Paris
Départ de provinces : BordeauxBrestLyonMarseilleMulhouseNantesRennesStrasbourgToulouse sur Air France via Paris : nous consulter
CARTE - LAOS - CHARMES DU LAOSCompagnies aériennes : Thaï Airways

Escales : Bangkok
Vols domestiques : Vientiane / Paksé sur vol régulier Lao Airlines
Hôtels : 1ère ou 2ème catégorie au choix
Pension : Pension complète
A partir de : 3.840 €
Accompagnement : Guides locaux francophones, un pour le nord et un pour le sud du pays
Type du voyage: Circuit
Thème : Culture et découverte
Nombre maximum par groupe : –
Nombre minimum de participants : 2 personnes
Assurances : non incluses
Meilleure saison pour partir au Laos : Octobre à avril
Difficulté du circuit : Facile, sauf quelques marches sur quelques sites
Age : Tous les âges

Circuits organisés au Laos – Départs garantis à partir de 2 personnes

Départs pendant les vacances scolaires – Nous consultez

Voyage sur mesure au Laos – Circuit culturel à la carte

Cliquez ici pour avoir votre devis personnalisé

Pour tout savoir sur le Laos, consultez la rubrique « Infos Pays »

CALENDRIER DES VACANCES SCOLAIRES 2017/2018

Vacances

Zone A

Zone B

Zone C

Académies

Besançon, Bordeaux, Clermont-Ferrand, Dijon, Grenoble, Limoges, Lyon, Poitiers

Aix-Marseille, Amiens, Caen, Lille, Nancy-Metz, Nantes, Nice, Orléans-Tours, Reims, Rennes, Rouen, Strasbourg

Créteil, Montpellier, Paris, Toulouse, Versailles

Prérentrée des enseignants

Reprise des cours : vendredi 1er septembre 2017

Rentrée scolaire des élèves

Reprise des cours : lundi 4 septembre 2017

Vacances de la Toussaint

Fin des cours : samedi 21 octobre 2017
Reprise des cours : lundi 6 novembre 2017

Vacances de Noël

Fin des cours : samedi 23 décembre 2017
Reprise des cours : lundi 8 janvier 2018

Vacances d’hiver

Fin des cours :
samedi 10 février 2018
Reprise des cours :
lundi 26 février 2018

Fin des cours :
samedi 24 février 2018
Reprise des cours :
lundi 12 mars 2018

Fin des cours :
samedi 17 février 2018
Reprise des cours :
lundi 5 mars 2018

Vacances de printemps

Fin des cours :
samedi 7 avril 2018
Reprise des cours :
lundi 23 avril 2018

Fin des cours :
samedi 21 avril 2018
Reprise des cours :
lundi 7 mai 2018

Fin des cours :
samedi 14 avril 2018
Reprise des cours :
lundi 30 avril 2018

Vacances d’été

Fin des cours : samedi 7 juillet 2018

Académie d’Orléans-Tours : modification des dates des vacances de printemps 2018. Dans l’académie d’Orléans-Tours, les vacances de printemps se dérouleront du mercredi 25 avril 2018 après la classe au lundi 14 mai 2018 (reprise des cours le matin). Consulter l’information sur le site de l’académie d’Orléans-Tours

Programme détaillé

1er jour : PARIS / BANGKOK

LOGO THAI AIRWAYSSamedi

12h30  Décollage du vol régulier Thaï Airways TG 931 à destination de Bangkok.

2ème jour : BANGKOK / CHIANG RAI / CHIANG SAEN (environ 70 km – 1h30 environ)

Dimanche

06h00  Arrivée à Bangkok en transit.

08h45  Décollage du vol régulier Thaï Airways TG 2130 à destination de Chiang Rai.

10h15  Arrivée à Chiang Rai, formalités, accueil par notre représentant côté Thaïlande à votre sortie de l’aéroport.

Route vers Chiang Saen, ancienne capitale située au cœur du triangle d’or aux confins de la Birmanie, du Laos et de la Thaïlande. La région fût, jusqu’à un passé récent, le centre le plus important de la production mondiale d’opium. Les groupes ethniques vivant dans les montagnes et forêts de la région continuent de consommer, à l’abri des curieux, ce produit qui se substitue souvent aux médicaments plus modernes.

Déjeuner dans un restaurant local.

Installation à votre hôtel Impérial Golden Triangle 3* (NL)  www.imperialgoldentriangleresort.com ou Rai Saen Arun 3* (NL) (situé à Chiang Khong)  http://rai-saeng-arun-resort-rim-khong-chiang-rai.booked.net/ (chambres à 14h).

Dans l’après-midi, visite du Musée de l’Opium qui regroupe sur 5 600 m2 toute l’histoire de la culture, du commerce et de la consommation de l’opium.

Dîner dans un restaurant local.

Nuit à l’hôtel.

3ème jour : CHIANG SAEN / CHIANG KHONG / HOUESSAY / PAKBENG

(environ 70 ou 30 km – 2 ou 1h – 6h de croisière)

Lundi

Petit-déjeuner matinal à l’hôtel.

06h30  Départ de l’hôtel (un peu plus tard si vous logez au Rai Saeng Arun) et transfert vers la ville frontière de Chiang Khong (environ 1h30 de route).

Assistance aux formalités, puis vous prendrez la navette pour traverser le Mékong en empruntant le nouveau pont de l’amitié (le 4ème du Laos) jusqu’à Houessay.

Accueil par votre guide Laotien.

Après les formalités, transfert au port où vous embarquerez à bord d’un bateau lent privatisé pour la descente de l’un des fleuves les plus fameux au monde : le Mékong (environ 6h de navigation).

Tout au long de cette promenade, vous pourrez vous arrêter pour aller à la rencontre des peuples vivant sur les rives de « la Mère des Eaux ».

Déjeuner à bord.

Arrivée à Pakbeng en fin de journée après une succession de paysages somptueux et sauvages. Ce village de la campagne du nord Laos est en fait un carrefour commercial. Ici, les marchandises circulent entre Vientiane, la Thaïlande, la Birmanie et la Chine.

Après l’installation à l’hôtel Pakbeng Lodge 3* (NL)  https://www.facebook.com/pakbenglodge, vous pourrez visiter ce pittoresque village ou simplement profiter de la vue sur le Mékong.

Dîner et nuit à l’hôtel.

4ème jour : PAKBENG / LUANG PRABANG (environ 6h de croisière)

Mardi

Petit-déjeuner à l’hôtel.

Durant cette journée, vous poursuivrez votre navigation vers Luang Prabang.

Vous ferez un ou deux arrêts dans les villages traditionnels bordant le Mékong.

Déjeuner à bord.

Continuation vers Pak Ou où les eaux de la Nam Ou se jettent dans le Mekong.

A l’arrivée, visite des deux grottes de Pak Ou, Tham Ting et Tham Phoum, nichées au cœur d’une très belle formation karstique. Ces grottes sacrées abritent des centaines de Bouddhas déposés par les Laotiens au fil des siècles.

Ensuite, continuation de la navigation jusqu’à Luang Prabang.

Arrivée à Luang Prabang. Bâtie sur une péninsule formée par le Mékong et la rivière Nam Khan, la ville est entourée par des massifs montagneux qui lui donne son aspect verdoyant. D’après une les légendes planant sur la création de la cité, l’une d’elle raconte que Bouddha aurait souri lorsqu’il se reposa à cet endroit au cours de l’un de ses voyages en annonçant qu’une capitale riche et puissante s’y élèverait un jour. Connue sous le nom de Muang Sua puis de Xieng Thong, la ville est devenue, du XIVe au XVIe siècle, la capitale du puissant royaume de Lane Xang (royaume du million d’éléphants), dont la richesse et l’influence étaient liées à son emplacement stratégique sur la route de la soie. La ville était aussi le centre du bouddhisme dans la région. Luang Prabang tient son nom d’une statue de Bouddha, le Prabang, offerte par le Cambodge et, aujourd’hui, conservée au musée national. Sous le protectorat français instauré en 1893, Luang Prabang est redevenue capitale royale et religieuse sous le règne du roi Sisavang Vong. Elle a joué ce rôle jusqu’à ce que Vientiane devienne capitale administrative en 1946. Dans cette ville particulièrement bien conservée architecture traditionnelle lao et architecture coloniale coexistent dans l’harmonie la plus totale.

Transfert et installation à l’hôtel Villa Chitdara 2* (NL) http://www.villachitdara.com/ ou Villa Maydou 5* Charme (NL) www.villamaydou.com

Le soir, vous pourrez visiter le marché de nuit où de nombreux villageois viennent proposer leurs productions artisanales et les étoffes qui font la réputation de Luang Prabang.

Dîner dans un restaurant local et nuit à l’hôtel.

5ème jour : LUANG PRABANG

Mercredi

Dès le lever du soleil, vous assisterez au défilé de bonzes silencieux traversant la vieille ville pour collecter leur repas offert par les fidèles : le Tat Bak. C’est un spectacle surprenant. La cérémonie des offrandes demande un respect particulier, nous vous demandons de suivre attentivement les recommandations du guide.

Nous vous conseillons vivement de continuer votre promenade en passant par le marché pour y découvrir les produits locaux exposés sur des étals colorés au moment le plus actif de la journée.

Petit-déjeuner à l’hôtel.

Première journée consacrée à la visite de Luang Prabang.

Visite du musée national aménagé dans l’ancien palais royal. Il renferme le Pha Bang, bouddha en alliage d’or datant du 14ème siècle auquel la ville doit son nom.

Ensuite, découverte de quelques-uns des principaux temples qui illuminent la ville de leur beauté : le Wat Mai Suvannaphumaham, l’un des plus somptueux dont le toit du Sim (salle d’ordination) possède cinq niveaux, le Wat Manorom, le plus ancien site religieux de Luang Prabang avec son bouddha de bronze de 6 mètres de haut fondu en 1372 et le Wat That Louang, où avaient lieu les incinérations des plus hauts dignitaires de la famille royale.

Poursuite de votre découverte de la ville avec le Wat Aham qui fut la résidence du Sangharat (patriarche suprême du bouddhisme laotien) avant d’être remplacé par le Wat Mai Suvannaphumaham, et le Wat Visoun, bâti par le roi Visoun au tout début du 16ème siècle et reconstruit en 1898.

Le That Mak Mo, quant à lui, avec son stupa en forme étrange de pastèque fut bâti en 1503 et restauré par Henri Mouhot, l’initiateur de la redécouverte d’Angkor par l’Occident.

Déjeuner dans un restaurant local.

L’après-midi, vous continuerez la visite avec le Wat Xieng Thong, le temple le plus emblématique de la ville, le Wat Aphay dont la légende raconte que le monastère s’appelait jadis Wat Hay Padek, ce qui signifie le monastère de la jarre au padek (saumure de poisson épaisse), Wat Phraphoutthabat, le monastère de l’empreinte du pied de Bouddha, le Wat That, le monastère du Stupa, le Wat Xieng Mouane, où les jeunes moines apprenaient, jusqu’à la révolution de 1975, la sculpture sur bois, la peinture et la fonte de bouddhas afin de pouvoir restaurer les temples de la ville, et le Wat Choum Khong, dernier édifice du Laos ayant le style de Xieng Khouang.

En cheminant de temple en temple, tout au long de la journée, vous vous mêlerez aux Laotiens vaquant à leurs occupations.

En soirée, vous monterez les 300 marches au Mont Phousi pour admirer le coucher de soleil sur la ville. L’effort pour monter ces marches est récompensé par un point de vue unique sur la ville. (Les temples suggérés sont indicatifs, vous discuterez du programme de la journée avec votre guide).

Dîner dans un restaurant local.

Nuit à l’hôtel.

6ème jour : LUANG PRABANG

Jeudi

Petit-déjeuner à l’hôtel.

En début de matinée, visite du Centre des arts traditionnels et d’ethnologie qui vous permettra de vous familiariser avec les différentes ethnies du Laos.

Ensuite, départ pour les spectaculaires chutes de Kuang Si, dans l’eau rafraichissante desquelles vous aurez la possibilité de vous baigner. Cet endroit de toute beauté est l’un des préférés des habitants de Luang Prabang.

Situé à côté des chutes, le tout récent Parc aux papillons vous permettra d’admirer une grande variété d’orchidées et de papillons aux multiples couleurs et motifs.

Retour à Luang Prabang.

Déjeuner dans un restaurant local.

Petit temps libre.

Traversée du Mékong pour visiter le charmant village traditionnel de Ban Xiene Maene.

Ensuite, départ pour la visite du temple Wat Long Khoun, le monastère du chant bienheureux, entouré de palmiers et des bougainvillées où les rois avaient coutumes de se retirer pendant trois jours avant leur couronnement.

Puis, découverte du Wat Chom Pet, le monastère de la pointe de diamant datant de 1888, situé sur une colline dominant le Mékong. Vous y profiterez de la très belle vue sur Luang Prabang au soleil couchant.

Dîner dans un restaurant local.

Nuit à l’hôtel.

7ème jour : LUANG PRABANG / PHONSAVAN Plaine des Jarres (environ 300 km – 7h)

Vendredi

Petit-déjeuner à l’hôtel et départ par la route pour Phonsavan.

Vous traverserez des paysages de montagnes verdoyantes jusqu’à atteindre l’altitude de 1 400 mètres. Arrêts photos en cours de route.

En chemin, vous flânerez au marché de Phoukhoune où les villageois de toute la région viennent proposer leurs produits.

Déjeuner dans un restaurant local.

L’après-midi, continuation vers Phonsavan avec des arrêts pour la découverte des villages Hmongs qui émaillent la route.

Progressivement, les palmiers feront place aux pins.

Arrivée à Phonsavan et installation à l’hôtel Vansana Plain of Jars 2* (NL) http://vansanahotel-group.com .
Dîner et nuit à l’hôtel.

8ème jour : PHONSAVAN / PLAINES DES JARRES / PHONSAVAN

Samedi

Petit-déjeuner à l’hôtel.

Journée consacrée à la visite de la mystérieuse Plaine des Jarres, divisée en 3 sites dont l’origine et la signification ne sont toujours pas résolues.

Des centaines de jarres, d’un poids moyen de 600 à 1 000 kilos et dont la plus importante pèse 6 tonnes, gisent sur le sol soulevant de nombreuses interrogations. De nombreuses hypothèses ont été émises à leur sujet : sarcophages, réserves à riz, cuve à fermentation d’alcool, sans qu’aucune ne donne complète satisfaction.  Ces jarres taillées dans des blocs de roches monolithique, calcaire de grès, et parfois granits provenant de la région, révèlent des traces historiques de la présence des ancêtres du peuple Lao. La présence de ces énigmatiques jarres a engendré dans la population locale et au cours des siècles, de nombreuses légendes. Les plus répandues font état d’un peuple de géants qui auraient habité la région en des temps immémoriaux. D’autres parlent d’un ancien roi, Khun Cheung, qui, à l’issue d’une longue et terrible bataille, ordonna la confection des jarres pour faire fermenter et contenir un énorme volume d’alcool de riz, destiné à fêter sa victoire, les Laotiens étant très friands d’alcool de riz. Actuellement, des démarches sont en cours pour classer ces sites sur la liste du patrimoine mondial de l’Humanité par l’Unesco.

Déjeuner dans un restaurant local.

Visite de la vieille ville de Phonsavan qui porte encore les stigmates des bombardements américains massifs durant la guerre du Vietnam.

Dîner dans un restaurant local, nuit à l’hôtel.

9ème jour : PHONSAVAN / VANG VIENG (environ 150 km – 7h)

Dimanche

Petit-déjeuner à l’hôtel.

Départ matinal par la route pour Vang Vieng via Phoukhoune, principal carrefour commercial entre Vang Vieng et Luang Prabang.

Déjeuner dans un restaurant local offrant de belles perspectives sur la région.

L’après-midi, continuation vers Vang Vieng via la RN13, principale route du pays construite pendant le protectorat français, avec un arrêt pour la découverte du village de Kasi niché au cœur d’une vallée fertile couverte de rizières.

En vous rapprochant du district de Vang Vieng, vous commencerez à apercevoir les falaises karstiques recouvertes de végétation qui font la célébrité de la région. Vous ferez un arrêt au village de Pathang pour admirer le paysage.

Arrivée à Vang Vieng en fin d’après-midi.

Installation à l’hôtel Villa Vang Vieng Riverside 2* Supérieur (NL) http://riversidevangvieng.com/fr/ ou Riverside Boutique Resort 4* Charme (NL) http://www.villavangvieng.com/.

Ensuite, vous embarquerez à bord d’une pirogue pour une croisière sur la Nam Song afin de profiter des paysages spectaculaires de la région.

Dîner dans un restaurant local, nuit à l’hôtel.

10ème jour : VANG VIENG / VIENTIANE

Lundi

Petit-déjeuner à l’hôtel.

Dans la matinée, route vers Vientiane.

Après avoir quitté la montagne, vous bifurquerez pour le lac Nam Ngeum et son impressionnant barrage créé en 1971. Il fournit la plus grande partie de l’électricité de toute la région de Vientiane et permet de faire de l’exportation vers la Thaïlande.

Après la mise en eau de l’ancienne vallée fluviale, les sommets les plus hauts se sont transformés en îlots qui constellent le lac.

Déjeuner dans un restaurant donnant sur le lac artificiel constellé d’îlots.

L’après-midi, continuation vers Vientiane avec un arrêt pour la découverte des salines de Ban Keun.

Arrivée à Vientiane en fin d’après-midi.

Avec ses 700 000 habitants, Vientiane n’a rien des grandes capitales de l’Asie Sud-Est. La ville ressemble plus à un gros bourg où il fait bon flâner le soir, sur les rives du Mékong.

Maisons coloniales, méli-mélo d’immeubles chinois, temples bouddhistes couverts d’or et marchés vivants du lever au coucher du soleil font de Vientiane une capitale hétéroclite et surprenante.

Transfert et installation à l’hôtel Beau Rivage 3* (NL) http://www.hbrm.com/home.htm ou Ansara 3* Supérieur Charme (NL) http://www.ansarahotel.com/

Temps libre jusqu’au dîner.

Dîner dans un restaurant local.

Nuit à l’hôtel.

11ème jour : VIENTIANE

Mardi

Petit-déjeuner à l’hôtel.

Journée consacrée à la découverte de Vientiane.

Vous commencerez la matinée par une promenade sur un marché de produits frais.

Puis, selon le jour, visite d’une école (école de bonzes, école mixte franco-laotienne ou école des beaux-arts) ou du village de tisserands de Nong Boua Thong.

Ensuite, découverte des principaux monuments de la ville :

Le Wat Sisaket serait le plus ancien temple de Vientiane, érigé entre 1819 et 1824, il abrite, aujourd’hui, le musée national.

Le Ho Phra Keo, ancien temple royal, avait été construit pour contenir le bouddha d’émeraude qui se trouve aujourd’hui au palais royal de Bangkok.

Le Patouxay, le « Porte de la Victoire », édifié en 1969, il rappelle l’Arc de Triomphe parisien et rend hommage aux Laotiens morts pendant les guerres prérévolutionnaires.

Déjeuner dans un restaurant local.

Temps libre au grand marché central, le Thalat Sao.

Visite du Pha That Luang, le monument national le plus important et le plus vénéré du Laos avec son stupa de 45 mètres de hauteur.

Le soir, vous pourrez vous imprégner de l’atmosphère nonchalante de la ville lors d’une promenade le long du Mékong.

Dîner dans un restaurant local.

Nuit à l’hôtel.

12ème jour : VIENTIANE / PAKSE / CHAMPASSAK (environ 35 km – 1h)

LOGO LAO AIRLINESMercredi

06h40  Très tôt le matin, transfert à l’aéroport (sans guide).

08h10  Décollage du vol régulier Lao Airlines QV 223 à destination de Paksé.

Petit-déjeuner léger à bord.

09h25  Arrivée à Paksé, accueil par notre correspondant    et transfert à l’embarcadère.

Embarquement à bord d’une pirogue pour une croisière d’environ 2 heures sur le Mékong jusqu’à Champassak.

Arrivée à Champassak, qui fut une cité royale jusqu’en 1975, et installation à l’hôtel Inthira 2* Supérieur (NL) http://www.inthira.com/ ou La Folie Lodge 3* Charme (NL) https://www.lafolie-laos.com/fr/nous-contacter/

Visite à pied dans la petite ville de Champassak où les anciennes maisons à l’abandon font régner une atmosphère coloniale.

Déjeuner dans un restaurant local surplombant le Mékong.

L’après-midi, visite de l’ancien site khmer de Wat Phou, le « temple de la montagne » et ses nombreuses constructions préangkoriennes. Deuxième site du Laos classé au patrimoine de l’humanité, sa fondation daterait du 5ème ou 6ème siècle, au commencement du royaume du Chenla. Il est donc plus ancien que les cités d’Angkor mais nettement plus petit. Lieu de pèlerinage depuis le 5ème siècle, il fut transformé en lieu de culte bouddhiste vers le 15ème siècle, à la fin de la période d’Angkor. A leur apogée, à la fin du 6ème siècle, le temple et la ville s’y attenant formaient le centre politique et économique du pays.

Avant de découvrir le temple, vous visiterez le musée.

Dîner dans un restaurant local.

Nuit à l’hôtel.

13ème jour : CHAMPASSAK / SI PHAN DON / CHAMPASSAK (environ 100 km – 2x1h30)

Jeudi

Petit-déjeuner à l’hôtel.

Transfert à l’embarcadère face à l’île de Done Khong où vous attend votre bateau.

Journée consacrée à la découverte de Si Phan Don, les « 4000 îles ». Ici, le temps s’arrête et cède la place à la sérénité et la beauté.

A la saison des pluies, c’est à Si Phan Don que le Mékong, long de 4 350 kilomètres, atteint la largeur de 14 kilomètres, la plus importante sur la totalité de son cours du plateau tibétain à la mer de Chine méridionale. A la saison sèche, le fleuve se rétrécit, des milliers d’îles et d’îlots surgissent alors, donnant à la région un air de paradis terrestre.

Départ pour une croisière d’environ 1h30 en direction des îles jumelles de Done Det et Done Khone reliées entre elles par un pont français.

Visite de l’île et découverte de la vieille voie de chemin de fer qui traverse l’île en son milieu sur 5 kilomètres. Construite à la fin du 19ème siècle par les Français afin d’assurer l’approvisionnement de l’île, la voie ferrée fut en service jusqu’à la Seconde Guerre mondiale, époque à laquelle elle a été remplacée par une route. De nos jours, à chaque extrémité, se trouve encore une locomotive qui semble endormie.

Continuation vers les chutes de Tat Somphamit, il s’agit d’une série de rapides rebaptisée Ly Phy, « piège à esprits », par les habitants. En effet, selon la croyance populaire, les chutes emprisonneraient les mauvais esprits à cause du fort courant qui entraîne l’eau vers les cascades, même pendant la saison sèche. Au début de la saison des pluies, à cet endroit, les pêcheurs peuvent ramasser dans leurs nasses jusqu’à une demi tonne de poisson par jour.  (Pour vous rendre aux chutes de Ly Phy, vous aurez le choix entre le vélo ou le touk-touk, en fonction de votre choix, il se peut que vous n’ayez pas le temps d’aller voir les dauphins).

Déjeuner dans un restaurant sur les bords du Mékong à Done Khone.

L’après-midi, vous embarquerez sur une pirogue pour aller à la rencontre les dauphins du Mékong (seul endroit au monde avec la Birmanie pour observer ces dauphins d’eau douce).

Sur le chemin du retour, vous ferez un détour par les chutes de Khone Phapeng, c’est ici que la monotonie du Mékong se brise, sur plus de 14 mètres de haut. Ce sont en fait les chutes les plus importantes d’Asie du Sud Est, les « chutes du Niagara » de la région.

Dîner dans un restaurant local.

Nuit à l’hôtel.

14ème jour : CHAMPASSAK / UBON RATCHATANI / BANGKOK (environ 160 km – 3h)

Vendredi

Petit-déjeuner à l’hôtel.

Départ vers Ubon Ratchatani en Thaïlande.

En cours de route, arrêt au marché bigarré de Paksé.

Déjeuner dans un restaurant local.

Transfert à l’aéroport d’Ubon Ratchatani.

Dîner libre.

19h40  Décollage du vol régulier Thaï Airways TG 2029 à destination de Bangkok.

20h45  Arrivée à Bangkok en transit.

15ème jour : BANGKOK / PARIS

Samedi

00h05  Décollage du vol régulier Thaï Airways TG 930 à destination de Paris.

06h50  Arrivée à Paris CDG.

Dates disponibles

Départ le :

Pour connaitre les dates de départ, veuillez nous contacter au 01 43 29 36 36 ou vous rendre sur la page Contact


Nos prix comprennent :

Le forfait aérien Paris / Bangkok / Chiang Rai – Ubon Rachatani / Bangkok / Paris sur vols réguliers Thaï Airways en classe de réservation économique H-M            

Le transport aérien Vientiane/Paksé sur vol réguliers Lao Airlines en classe de réservation économique

Les taxes aéroports (connues à ce jour) : 75 € par personne (susceptibles d’augmentation sans préavis – montant définitif à l’émission des billets).

L’accueil à l’arrivée et au départ de Thaïlande.

L’accueil à l’arrivée et au départ du Laos.

Tous les transferts mentionnés au programme en véhicule climatisé avec chauffeur.

Le forfait d’une nuit à Chiang Sean ou à Chiang Khong, d’une nuit à Pakbeng, de trois nuits à Luang Prabang, de deux nuits à la Plaine des Jarres, d’une nuit à Vang Vieng, de deux nuits à Vientiane et de deux nuits à Champassak

La pension complète du déjeuner du 2ème jour au déjeuner du 14ème jour.

Les visites et excursions mentionnées au programme.

Les déplacements et promenades en bateau mentionnés au programme.

Les services de guides locaux francophones (un pour la moitié Nord et un pour la moitié Sud).

Les frais de dossier et le carnet de voyage.

L’assistance permanente de notre représentant sur place.

L’assurance Mondial Assistance : assistance, rapatriement et bagages (limitée à 457 €).

Nos prix ne comprennent pas :

Les pourboires, les boissons et les dépenses personnelles.

Les droits de photographier ou de filmer à régler par vos soins sur chaque site.

Les frais de visa à l’arrivée pour les ressortissants français (passeport valable 6 mois après la date de retour) : 30 $ par personne à ce jour + une photo d’identité.

Le supplément pour hébergement en hôtels de catégorie supérieure : 420 € par personne en chambre double

Le supplément pour hébergement en hôtels de catégorie supérieure : 1.387 € par personne en chambre individuelle

Les suppléments pour la période de fin d’année (non connus à ce jour) : nous consulter.

Le supplément aérien selon la classe de réservation disponible à l’inscription.

L’assurance Multirisques de Mondial Assistance : environ 4% du prix du voyage (selon l’âge du participant).

Les horaires mentionnés sont indicatifs et sujets à modification par la compagnie aérienne.

Selon les disponibilités à l’inscription le transport aérien pourra être effectué sur une autre compagnie régulière.

Selon les impératifs locaux, l’ordre des visites peut être modifié. Les visites sont toutes sous réserve d’ouverture. Des modifications sur les programmes sont envisageables pour le bon déroulement du circuit.

Les entrées sur les sites n’incluent pas le droit de filmer ou de photographier à payer sur place par vos soins sur chaque site.

Itinéraire découverte du Laos

Guides locaux francophones, un pour le nord et un pour le sud du pays

Vols réguliers Thaï Airways

Départ garanti à partir de 02 participants

15 Jours / 12 Nuits

Une nuit à Chiang Sean ou à Chiang Khong

Une nuit à Pakbeng

Trois nuits à Luang Prabang

Deux nuits à la Plaine des Jarres

Une nuit à Vang Vieng

Deux nuits à Vientiane

Deux nuits à Champassak

circuit en pension complète du déjeuner du 2ème jour au déjeuner du 14ème jour.

PRESTATIONS HOTELIERES (ou similaires) :

Chiang Sean : Impérial Golden Triangle 3* (NL) en chambre Deluxe www.imperialgoldentriangleresort.com ou Rai Saen Arun 3* Charme (NL) (situé à Chiang Khong) en chambre Vue Rivière http://rai-saeng-arun-resort-rim-khong-chiang-rai.booked.net/

Pakbeng : Pakbeng Lodge 3* (NL)  https://www.facebook.com/pakbenglodge en chambre Supérieure (catégorie hôtels standards) ou en chambre Deluxe (catégorie hôtels supérieurs).

Luang Prabang à l’hôtel Villa Chitdara 2* (NL) en chambre Supérieure http://www.villachitdara.com/ ou Villa Maydou 5* Charme (NL) en chambre Deluxe Vue Piscine www.villamaydou.com

Plaine des Jarres : Auberge Plaines des Jarres 2* Charme (NL) en chambre deluxe http://plainedesjarres.com/

Vang Vieng : Villa Vang Vieng Riverside 2* Supérieur (NL) en chambre Vue Rivière http://riversidevangvieng.com/fr/ ou Riverside Boutique Resort 4* Charme (NL) en chambre Deluxe http://www.villavangvieng.com/

Vientiane : Beau Rivage 3* (NL) http://www.hbrm.com/home.htm en chambre supérieur ou Ansara 3* Supérieur Charme (NL) en chambre Savvy Room http://www.ansarahotel.com/

Champassak : Inthira 2* Supérieur (NL) http://www.inthira.com/ en chambre Duplex ou La Folie Lodge 3* Charme (NL) https://www.lafolie-laos.com/fr/nous-contacter/en chambre supérieure

Formalités

Passeport valable 6 mois après la date de retour. Visa obligatoire. L’ambassade délivre un visa valable 3 mois (prorogeable sur place) contre 1 photo d’identité, passeport, 35 € en espèces à ce jour et un formulaire. Il est également possible d’obtenir le visa en arrivant dans tous les aéroports internationaux du pays et à la plupart des postes-frontières, une photo d’identité et le nom de l’hôtel où vous résiderez et 30 US$ en espèces.

Religion

Bouddhisme : c’est la religion majoritaire et presque officielle du Laos est le bouddhisme Theravâda, appelé aussi « Petit Véhicule » ou Hînayâna, qui rassemble près de 67 % de la population du pays.

Il se base sur les quatre vérités premières enseignées en Inde par Siddharta Gautama au VIe s av. J.-C. Le bouddhiste laotien croit à la réincarnation. L’idéal étant d’atteindre directement le nirvana (ou nibbana) sans passer par la réincarnation. Beaucoup de Laotiens pensent que faire le bien et non le mal suffit à assurer son salut. Faire le bien permet d’acquérir les mérites ou boun. Comme ce mot signifie aussi « fête », certains Laotiens pensent qu’il suffit de faire la fête pour acquérir des mérites…
L’essentiel de la vie religieuse se déroule autour du monastère. Les moines jouissent d’un grand prestige et sont très respectés.
Le pouvoir a toujours affirmé que le bouddhisme faisait partie intégrante de l’identité laotienne.

Christianisme

Il existe une petite communauté catholique représentant 1,5 % de la population. Elle se compose de Laotiens et de Vietnamiens. Ils ont leurs églises à Vientiane et à Savannakhet…

Islam : le nombre de musulmans est très réduit, à peine 1 % de la population. La mosquée de Vientiane est essentiellement fréquentée par des Pakistanais.

Animisme et culte des ancêtres : si 30 % de la population y adhèrent pleinement, la grande particularité du Laos est de faire cohabiter le bouddhisme avec des pratiques animistes omniprésentes. Tous les Laotiens croient aux phis (prononcer « pi »). Ce mot signifie à la fois « esprit », « âme », « fantôme » et « revenant ».
En théorie, cette croyance est mal vue par le régime. En principe, il suffit de construire une sorte de petit autel où l’on apporte de la nourriture pour que les phis se tiennent tranquilles. C’est, en quelque sorte, leur « maison ».
Chaque village, mais aussi chaque province, le pays lui-même, possède ses génies protecteurs, les lokapâlas, tellement enracinés qu’ils sont même reconnus et célébrés par le bouddhisme. Généralement nocturnes, leurs apparitions peuvent prendre une forme animale.
Tous les Laotiens, même ceux qui ont fait des études en Occident, croient plus ou moins aux phis. N’essayez pas de vous en moquer.

Coutumes et traditions

Comme dans tous les pays bouddhistes, au Laos, le salut se fait en joignant la paume des mains au niveau du menton, et en s’inclinant légèrement vers l’avant (de nos jours, les hommes peuvent se serrer la main). Les plus jeunes saluent en premier les plus âgés. Plus l’inclinaison est profonde et les mains hautes, plus le respect est marqué.

Comme partout en Asie, un petit cadeau, symbole de gratitude, est apprécié lors d’une invitation. Il doit toujours être offert de la main droite. N’oubliez pas de vous déchausser avant d’entrer dans une maison ou dans une pagode. Une tenue vestimentaire correcte (évitez les shorts et T-shirts sans manches) est requise pour la visite des pagodes et il faut contourner Bouddha par la gauche.

Vêtements

Vêtements légers, en coton, pantalons légers, chemisettes, tee-shirts, sandalettes (Pataugas pour Angkor), chapeau ou casquette (indispensable sur les sites), lunettes de soleil, crème solaire, lampe de poche (coupures fréquentes). Un vêtement chaud est indispensable pour se rendre dans les régions de montagne en hiver, entre octobre et mars. En été (saison des pluies) : ajouter un parapluie pliable ou un imperméable léger.

Le short est à proscrire et le maillot de bains à réserver exclusivement à la baignade, les Laotiens étant très pudiques.

Le français et l’anglais sont relativement courants.

La langue officiel est le lao. Elle est également utilisée comme langue vernaculaire par les minorités ethniques. Le lao fait partie de la famille des langues thaïes parlées dans tout le Sud-Est asiatique, de l’Assam au Yunan, par près de 100 millions de personnes. En fait, le lao diffère très peu de la langue parlée en Thaïlande et particulièrement du dialecte du Sud-Est de ce pays (région de l’Isan).

Il existe différents dialectes thaï : hmong, mon-khmer et sino-tibétain.

Le français et l’anglais sont relativement courants.

Le Laos connaît deux saisons : la période d’hiver (novembre à mars) et la mousson d’été (mai à octobre).

La première est relativement sèche (avec une température autour de 21 à 25 oC) . Dans le nord, la température moyenne oscille autour de 15 °C en journée et les nuits peuvent être froides et avoisiner les 0 °C à Ponsavanh ou Phongsali, par exemple ; la seconde est très chaude (jusqu’à 30 oC) et surtout très humide (pluies violentes mais courtes, en fin de journée, et pas mal d’inondations). Avril et mai sont deux mois particulièrement étouffants. La période allant de novembre à mars est la meilleure période pour partir car les précipitations sont rares et l’humidité est supportable.

Vie pratique

Electricité : 220 Volts. Les prises sont de types français ou américains, acceptant souvent les fiches mâles de ces deux standards.

Penser à toujours avoir une frontale ou une lampe de poche sur vous pour les régions reculées où il n’y a de l’électricité que de la tombée du jour à 22h

Décalage horaire : 5 h d’avance sur Paris en été, 6 h en hiver. Quand il est midi à Paris, il est donc 17 h (en été) ou 18 h (en hiver) à Vientiane.

Pour téléphoner de la France vers le Laos : 00 + 856 indicatif de la ville à 2 chiffres (sans le 0) et n° du correspondant. Pour téléphoner du Laos vers la France : 001 + 33 + n° du correspondant (9 chiffres : ne pas composer le « 0 » initial).

L’unité monétaire du Laos est le kip. Il existe des billets de 500, 1 000, 2 000, 5 000, 10 000, 20 000, 50 000 et 100 000 kips.
Les achats se font également en bahts et en dollars dans les villes, avec une préférence pour le baht thaïlandais. Ces deux monnaies se changent dans toutes les banques du pays. Les euros peuvent être convertis facilement en kips (et en dollars si nécessaire) dans la plupart des banques de Vientiane, Luang Prabang et des autres grandes villes du pays.
Attention, ce ne sera pas forcément le cas dans les régions reculées où il vaut mieux, de plus, posséder des billets en bon état.
Enfin, il n’existe aucune limitation quant à l’entrée ou à la sortie de devises.

Les cartes de paiement Visa, MasterCard et American Express sont généralement acceptées dans les grands hôtels, certaines boutiques cossues et quelques restaurants chic de Vientiane et Luang Prabang. Il est également possible de retirer des kips, dollars ou bahts avec une carte Visa ou MasterCard dans la plupart des banques, moyennant une commission de 3 à 5 %.

Distributeurs automatiques de billets : on trouve facilement des distributeurs automatiques de billets fonctionnant avec les cartes Visa et MasterCard. Dorénavant, c’est même le cas dans les petites villes et des sites suffisamment fréquentés par des touristes.
Bon à savoir : nombre des distributeurs automatiques ne délivrent qu’au maximum 1 million de Kips (environ 125 $), ce qui multiplie l’incidence des frais fixes prélevés à chaque opération par votre banque, mais aussi l’établissement local.
Aux dernières nouvelles, le réseau ANZ offrait le meilleur service, avec des retraits possible jusqu’à 2 millions de kips (environ 250 $) et des frais locaux limités à 2,50 $ par retrait.

Electricité : 220 Volts. Les prises sont de types français ou américains, acceptant souvent les fiches mâles de ces deux standards.

Penser à toujours avoir une frontale ou une lampe de poche sur vous pour les régions reculées où il n’y a de l’électricité que de la tombée du jour à 22h

Décalage horaire : 5 h d’avance sur Paris en été, 6 h en hiver. Quand il est midi à Paris, il est donc 17 h (en été) ou 18 h (en hiver) à Vientiane.

Pour téléphoner de la France vers le Laos : 00 + 856 indicatif de la ville à 2 chiffres (sans le 0) et n° du correspondant. Pour téléphoner du Laos vers la France : 001 + 33 + n° du correspondant (9 chiffres : ne pas composer le « 0 » initial).

Cuisine

La nourriture laotienne est proche de la cuisine thaïlandaise mais se caractérise par l’utilisation d’encore plus d’herbes aromatiques (au moins 120) appartenant parfois à la pharmacopée traditionnelle et de piments. Le riz, et plus particulièrement le riz gluant cuit à la vapeur, est la base de l’alimentation,. Les soupes parfumées sont aussi très populaires.
Potentiellement variée, la cuisine 100 % laotienne se réduit malheureusement à un nombre restreint de spécialités dans la plupart des restos, même si les recettes similaires à celles de la grande cousine thaïe floutent un peu le jugement. Il existe quand même des établissements et gargotes dérogeant à ce principe, parfois à la campagne et centrées sur des mets et ingrédients particuliers, ou plus sûrement dans les grandes villes. Les chanceux auront été invités par une famille laotienne, où la cuisine est souvent déclinée avec caractère.

Boissons

L’eau du robinet n’est pas potable. On trouve partout des bouteilles d’eau purifiée, très bon marché. Il faut éviter les glaçons.

On trouve au Laos la plupart des sodas internationaux, plus quelques spécialités locales.
Les jus de fruits : nombreux, frais et savoureux. Sauf indication contraire de votre part, ils sont souvent servis sucrés au sucre de palme.
Le thé : on en trouve toujours, mais un verre d’eau (purifiée, bien sûr) le remplace désormais comme accompagnement du repas, si vous n’avez rien commandé d’autre.
Le café, dont les plantations ont été introduites par les Français sur le plateau des Bolovens, est très bon, quoique plus vivement torréfié (léger goût de brûlé) qu’en Europe. On en trouve presque partout. En général, il est servi avec du lait concentré sucré. Pour un café noir, il faudra préciser à la commande « kafé dam ». Il est également froid, avec des glaçons.

La bière est une boisson extrêmement répandue au Laos. Brassée près de Vientiane, la Beer Lao, en situation de quasi-monopole, a acquis ses lettres de célébrité jusqu’en dehors des frontières du pays. Très abordable (compter à partir de 10 000 kips) pour une grande bouteille de 70 cl dans les gargotes et restos, elle est généralement servie suffisamment fraîche pour éviter de la noyer dans les glaçons (facturés à la moitié du prix de la bouteille). Elle est également vendue en petites bouteilles et canettes de 30 cl, ou, plus rarement, à la pression (pas toujours top).
Le lao-lao, alcool national du Laos, est distillé à base de riz et titre de 40 à 50°. Il se consomme dans toutes les gargotes et son prix est dérisoire. Attention quand même, il a la réputation de rendre un peu fou et certainement saoul s’il est bu à l’excès ! Dans les endroits fréquentés par les touristes, le lao-lao cocktail, préparé en ajoutant du miel, du jus de citron et des glaçons, fait un peu office de ti-punch local.

Achats      

Les tissus de fabrication artisanale, en soie ou coton, sont généralement de bonne qualité. Motifs et couleurs varient selon la provenance. Il y a donc un large choix en matière de foulards, châles, jupes, sacs, tentures et couvre-lits. Luang Namtha et Sam Neua sont deux villes où l’on pourra acheter de beaux tissus.

On trouve aussi : vannerie, objets en bois, bijoux en argent, sculptures en bois, en pierre ou en bronze, peintures…

Pas encore de commentaires sur ce voyage.